En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : +33 1 72 99 31 21 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Fabricants

La cataracte du chien âgé

Publié le : 07/10/2016 09:31:59
Catégories : Chiens Rss feed , Fiches Conseils Rss feed , Santé Rss feed

Fiches Conseil EASYVETO

La cataracte du chien âgé

        

Il est fréquent de remarquer l’apparition brutale ou progressive d’une tache blanche ou d’un voile dans l’oeil des chiens âgés. Dans la plupart des cas, il s’agit de cataracte, un phénomène normal, lié au vieillissement des tissus de l’oeil ou, plus rarement, une conséquence d’un diabète mal contrôlé. L’opacification de l’oeil s’accompagne d’une perte de la vision : le chien se cogne dans les obstacles, surtout quand l’éclairage est faible, et sa démarche est hésitante en terrain inconnu.

Comment apparaît la cataracte ?

En simplifiant, on peut dire que le cristallin est une lentille transparente située derrière l’iris, dans la chambre antérieure de l’oeil, entre l’humeur aqueuse et le vitré. Son rôle est de focaliser les rayons lumineux sur la rétine où se forment les images.

Les cellules situées à la surface de cette lentille possèdent la particularité de se diviser pendant toute la vie de l’animal. Toutefois, les cellules les plus âgées ne se dégradent pas, et les nouvelles cellules se superposent les unes aux autres à la surface du cristallin. Elles forment progressivement des couches concentriques qui vont petit à petit augmenter le volume du cristallin. Cette accumulation (ou « sclérose ») est responsable de la perte de transparence du cristallin et lui donne sa couleur gris-bleu caractéristique. C’est la première étape de l’apparition de la cataracte. Elle se produit à partir de 6 ans environ chez la plupart des chiens. A ce stade, seules la vision de près et la vision de nuit sont diminuées.

Les deux types de cataracte du chien âgé

La cataracte peut avoir plusieurs origines : congénitale (héréditaire), traumatique, inflammatoire… Chez le chien âgé, elle est principalement sénile ou diabétique.

La cataracte sénile est fréquente chez le chien de plus de 10 ans. Elle est la suite normale de l’évolution du processus de sclérose décrit précédemment. Car en vieillissant, deux autres phénomènes se rajoutent à la sclérose. Les muscles ciliaires qui font varier la courbure du cristallin pour que la vision soit la plus nette possible (c’est l’« accommodation ») perdent progressivement leur élasticité et la composition du cristallin se modifie (perte en eau, augmentation du taux de protéines insolubles et diminution du taux de protéines solubles). La cataracte sénile progresse sur plusieurs mois ou plusieurs années. Elle est toujours bilatérale, mais l’évolution peut être différée sur les deux yeux. Au stade terminal, l’opacité du cristallin est totale et le chien est aveugle.

La cataracte diabétique est généralement bilatérale, mais pas systématiquement. Elle évolue rapidement, en quelques jours ou quelques semaines, et est responsable d’une cécité brutale. La modification du cristallin est ici dûe à une accumulation de sorbitol au niveau du cristallin, conséquence de la glycémie élevé.

Un traitement est-il possible ?

Le traitement de la cataracte a beaucoup évolué ces dernières années et il est désormais possible de soigner cette affection.

Il n’existe pas de traitement médical efficace de la cataracte, sauf si celle-ci est d’origine diabétique, auquel cas la stabilisation du diabète est essentielle et passe nécessairement par l’administration de médicaments.

Le seul traitement efficace de la cataracte est chirurgical ; il consiste à extraire de l’oeil le cristallin abîmé, en partie ou dans sa totalité, afin de rétablir une vision correcte.

Différentes techniques sont possibles : l’extraction manuelle et la phacoémulsification sont les deux principales. Il est désormais possible de remplacer, comme chez l’Homme, le cristallin abîmé par un implant ou « cristallin artificiel ».

Plus l’intervention est précoce et meilleures sont les chances de réussite. Le taux de succès est d’environ 80 à 90%. Les premiers signes d’amélioration de la vision apparaissent 8 jours après l’intervention ; la récupération est totale après un mois.

Toutefois, la solution chirurgicale ne convient pas à toutes les situations : cela dépend du stade et de la cause de la cataracte et des affections associées (diabète…). L’opération est par exemple totalement inutile si la rétine ne fonctionne pas ! Il faut également prendre en compte le risque anesthésique, surtout sur les animaux très âgés. Enfin, ce type d’intervention exige un suivi rigoureux des patients.

Peut-on prévenir l'apparition de la cataracte ?

Certaines races (caniche, cocker, schnauzer nain, retrievers…) doivent être plus surveillées car elles sont particulièrement prédisposées à la cataracte diabétique. Un dépistage une à deux fois dans l’année est fortement conseillé.

La cataracte sénile résulte d’un vieillissement naturel des tissus de l’oeil. Il est possible de lutter contre les dégâts causés aux cellules par les fameux « radicaux libres » en enrichissant l’alimentation en antioxydants : vitamines E et C, polyphénols de raisin et de thé vert, taurine, lutéine ou zéaxanthine. Ces deux dernières substances sont d’ailleurs des pigments présents naturellement dans le cristallin et la rétine. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire au sujet de ces compléments alimentaires. Il ne faut toutefois pas s’attendre à un miracle : le vieillissement du cristallin peut être ralenti, mais il ne peut pas être stoppé…

Le chien souffre-t-il de la cataracte ?

Le chien a de grandes capacités d’adaptation et en général, la perte de la vision est compensée par son ouïe, son odorat, d’autant plus si la cataracte est sénile, donc d’apparition très progressive. Tant que le chien reste dans un environnement familier, il ne souffre pas de sa cécité. En revanche, le propriétaire d’un chien aveugle doit redoubler d’attention lorsque le chien est placé dans un environnement inconnu ou particulièrement sombre.

 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)