En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

L’hygiène dentaire du chat et du chien

Fiches Conseil EASYVETO

L’hygiène dentaire du chat et du chien

        

La bouche de votre animal doit être régulièrement contrôlée et faire l’objet de soins réguliers à votre domicile afin de prévenir l’apparition d’une maladie très commune appelée maladie parodontale. 

Le tartre et la mauvaise haleine sont les manifestations les plus visibles de cette maladie mais d’autres conséquences beaucoup plus insidieuses vont se développer.

 Mon animal est-il concerné ?

Votre animal, chien ou chat est concerné par la maladie parodontale, quelque soit son âge ou sa race. Les chiens de petite taille, tels que les caniches et les yorkshires sont plus particulièrement prédisposés à développer cette maladie mais les autres ne sont pas épargnés.

Qu'est-ce que la maladie parodontale ?

Cette maladie correspond à l’atteinte des tissus entourant et soutenant la dent. 

Le premier stade est la gingivite, c’est à dire une inflammation de la gencive. 

A ce stade, votre animal peut présenter une mauvaise haleine, du tartre, des saignements des gencives, et parfois une douleur lors de la mastication des aliments.

La gingivite peut ensuite évoluer vers une atteinte des tissus entourant la dent jusqu’à l’os dans lequel sont implantées les racines dentaires. La dent devient alors mobile et est menacée d’expulsion. Votre animal peut montrer, en plus des signes précédents, une baisse d’appétit, et des signes de fatigue.

Quelles sont les conséquences de la maladie ?

L’inflammation et l’infection peuvent se propager de proche en proche aux tissus environnants et atteindre les cavités nasales, l’oeil… 

La santé buccale peut également avoir des répercussions sur l’état de santé général avec des conséquences à distance sur d’autres organes tels que le coeur, les poumons, les reins. 

En effet, la gencive étant abîmée, les bactéries présentes dans la bouche passent dans la circulation sanguine et peuvent infecter différents organes à distance. Ces conséquences existent aussi chez l’homme : une centaine de cas annuels d’endocardite infectieuse (infection du coeur par des bactéries) dus au passage des bactéries de la bouche dans le sang sont rapportés.

Comment est-ce que je peux intervenir pour éviter le développement de cette maladie ?

Le point de départ de cette maladie est l’accumulation de la plaque dentaire, composée d’une pellicule de salive et de bactéries qui s’épaissit progressivement et s’étale sur la dent et surtout sous la gencive.

Vous pouvez intervenir sur la formation de cette plaque dentaire en effectuant des soins réguliers. Les soins (détartrage, traitement gingival, voire extraction dentaire en cas de maladie parodontale avancée…) réalisés par le vétérinaire doivent, pour assurer une hygiène buccale durable, être complétés par le maître de l’animal toute sa vie. Ces soins hygiéniques sont facilités s’ils ont fait partie de l’éducation du chiot ou du chaton.

Le brossage des dents est la mesure la plus efficace permettant d’éliminer la plaque dentaire et éviter ainsi la formation du tartre. Un brossage effectué 3 fois par semaine est suffisant pour maintenir la santé buccale de votre animal si les gencives sont saines. La régularité du brossage est indispensable pour éliminer correctement la plaque dentaire. Pour les animaux plus disposés au tartre, il peut être nécessaire de brosser quotidiennement les dents.

Il faut utiliser pour cela une brosse à dent adaptée, c’est à dire petite, avec des poils très souples afin de ne pas blesser les gencives de votre animal. Les dentifrices prévus à l’usage des chiens et chats sont parfaitement digestes, ne nécessitent pas de rinçage et ont souvent un goût aromatisé, ce qui rend le brossage beaucoup plus facile.

Il est possible aussi d’administrer une spécialité vétérinaire contenant des substances luttant contre la plaque dentaire. Il peut s’agir de dentifrice à croquer et à avaler, qui est absorbé par l’intestin puis éliminé dans la salive, ou de lamelles à mâcher imprégnées de dentifrice. Ces méthodes sont cependant moins efficaces que le brossage des dents, mais sont largement préférables à l’absence de prévention hygiénique du tartre.

La mise à disposition de jouets que l’animal pourra mâchonner permet d’effectuer un auto-nettoyage des surfaces dentaires. Ils complètent efficacement les soins dentaires mais ne les remplacent pas. 

Certaines croquettes ont une forme, une texture et une composition qui aident à réduire la formation de tartre lorsque le chat ou le chien les consomment très régulièrement. Il s’agit d’un complément largement utile à la bonne santé dentaire de votre animal, qui peut remplacer avantageusement sa ration habituelle, en présentant toutes les caractéristiques d’un aliment de haute qualité.

Brossage régulier, friandises à base de dentifrice, jouet à mâcher, croquettes diététiques sont autant de méthodes complémentaires. Elles seront employées simultanément (ou éventuellement successivement) pour garder une parfaite hygiène bucco-dentaire de votre animal. Ainsi vous lui garantirez une dentition en bon état pour lui permettre une prise alimentaire normale tout au long de sa vie.