En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

Les parasites externes

Fiches Conseil EASYVETO

Les parasites externes

        

Il existe deux grandes catégories de parasites :

  • Les parasites externes qui vivent et se nourrissent sur la peau de votre animal, notamment les insectes et les acariens.
  • Les parasites internes, principalement les vers, présents dans différents organes, ou dans le sang, et qui spolient également votre chat ou votre chien.

Nous parlerons ici des principaux parasites externes.

La présence de parasites externes n’est pas liée à un défaut d’hygiène, mais ne dépend que du mode de vie de votre animal ; il en est de même avec les parasites externes les plus fréquents chez l’Homme, poux et moustiques.

Les puces

Ce sont des insectes très fréquemment rencontrés chez les chats et les chiens.

  • L’adulte, qui vit presque exclusivement sur votre animal, le pique pour se nourrir de son sang. Ces piqûres peuvent engendrer des allergies graves et difficiles à traiter. La présence de puces est également fatigante pour l’animal qui se gratte, se lèche, se mordille, s’énerve…
  • Les puces femelles pondent des centaines d’oeufs qui tombent chez vous sur le sol.
  • Les oeufs se transforment en larves puis nymphes dans votre moquette, tapis, parquet, canapé…

Le développement des formes nymphales en adultes (le cycle de la puce est alors bouclé), exige des conditions précises de température et d’humidité, réunies presque toute l’année, et particulièrement à l’automne lorsqu’on relance le chauffage. Pensez donc à protéger votre animal contre les puces toute l’année. Dans certains cas, la protection du seul animal ne suffit pas, et on traitera simultanément son environnement.

Les agents de gales et apparentés

Ce sont des acariens (ils possèdent 4 paires de pattes comme les araignées), qui se nourrissent de débris cellulaires ou de cérumen.

Les gales du corps (contagieuse à l’Homme), la gale des oreilles très fréquente chez le chat et le chien, et les pseudo-gales (aoûtats) sont à l’origine d’importantes démangeaisons (encore appelé prurit) chez votre animal. Ce prurit infernal s’explique par le creusement de véritables galeries dans l’épiderme par les agents de la gale du corps, et par l’inflammation qu’ils provoquent. Point commun de toutes ces gales, leur traitement est long : les traitements disponibles étant inactifs sur les oeufs et/ou les larves, il est nécessaire de traiter l’animal jusqu’à éclosion de tous les oeufs et maturation de toutes les larves, soit quelques semaines.

Autres acariens, les tiques

Elles viennent occasionnellement sur votre animal pour se nourrir de sang. Le reste du temps, on les trouve dans l’herbe, en sous-bois, lisière de forêt…elles se décrochent seules à la fin d’un repas qui dure 3-4 jours puis digèrent leur repas sanguin avant de chercher un autre hôte. La présence de tiques est très saisonnière, et dépend du cycle de la végétation et de la température. Visibles à l’oeil nu, on peut facilement les enlever, à l’aide d’un crochet spécial si elles sont peu nombreuses. Si toutefois elles sont présentes en quantité importante ou si leur présence est très fréquente, il faudra envisager une solution pour empêcher de manière durable leur fixation sur l’animal : shampooings, colliers, pipettes, aérosols présentent tous des avantages et des inconvénients qui varient selon le mode de vie de votre animal.

Les maladies transmises par les parasites externes

En plus de leur action nocive directe sur la santé de votre animal, les parasites externes sont susceptibles de transmettre à votre chat et à votre chien différentes maladies dont les plus fréquentes sont le ténia à dipylidium – parasite du tube digestif du chat et du chien -, la maladie de Lyme – responsable de troubles musculaires chez le chien et de très graves troubles musculaires articulaires et nerveux chez l’Homme -, la piroplasmose – maladie des globules rouges du chien souvent mortelle .

Pour mémoire, il est possible de vacciner les chiens contre ces deux dernières maladies.

Une prévention régulière et efficace de l’infestation par des parasites externes a donc également un effet bénéfique sur la santé générale de votre animal.