En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

Mon petit mammifère se gratte !

Fiches Conseil EASYVETO

Mon petit mammifère se gratte !

        

Les rongeurs et les lagomorphes (famille des lapins) peuvent présenter des maladies de peau. Il est important d'en connaître leur existence, pour la santé de votre petit animal de compagnie, mais aussi pour la vôtre et celle de votre entourage.

En effet, un certain nombre de ces maladies, causées par des acariens, sont contagieuses à l'homme. Une bonne connaissance de ces maladies permet une détection précoce des symptômes et une consultation rapide chez votre vétérinaire.

Les maladies de peau du cobaye

La gale, causée par un acarien du nom de Trixacarus caviae, est sans doute la première cause de démangeaison (aussi appelé prurit) chez le cobaye. Elle est très fréquente. Il semblerait qu'un certain nombre de cobayes abrite le parasite à l'état normal ; celui-ci se multiplie alors à la faveur d'un stress. Votre cobaye présente alors des dépilations, des lésions rapidement croûteuses au niveau de la face, du tronc et des membres. Les démangeaisons sont importantes. Cette gale est une dermatozoonose, c'est-à-dire une maladie dermatologique transmissible de l'animal à l'homme. Elle provoque chez l'homme, et surtout chez l'enfant, un prurigo c'est-àdire l'apparition de petits boutons rosés qui démangent.

D'autres acarienscomme Chirodiscoïdes caviae existent chez le cobaye, qui les porte souvent de façon asymptomatique. Ces parasites ne semblent pas être transmissibles à l'homme. Chez votre cobaye, on remarque alors des dépilations, une peau rosée, quelques squames et des croûtes. Les démangeaisons sont souvent modérées.

Il existe contre ces maladies parasitaires des traitements efficaces. Les teignes (dermatophytoses ou dermatomycoses) existent aussi chez le cobaye. Elles sont souvent asymptomatiques, mais ce sont là encore des dermatozoonoses fréquentes. Les signes cliniques sont très variés et majoritairement représentés par des lésions inflammatoires qui démangent. Étant donné sa contagiosité à l'homme, cette maladie doit être drastiquement prise en charge sur l'animal, ses congénères, mais aussi dans l'environnement.

Les maladies de peau du hamster

Chez le hamster, la gale (Notoedres muris) constitue également la première cause de démangeaisons. Cependant, elle constitue la deuxième cause de maladies de peau. C'est une maladie très contagieuse caractérisée par une dermatose très croûteuse qui se cantonne à la face et s'étendant parfois sur le corps. Cette gale peut être l'origine de prurigo chez l'homme et surtout chez les enfants.

La démodécie est la dermatose la plus fréquente chez le hamster. Nous n'avons actuellement aucune donnée quant à la contagiosité entre hamsters. On rencontre cette maladie sur des jeunes animaux ou sur des animaux âgés présentant une autre maladie. Ce n’est pas une dermatozoonose.

Pour ces deux maladies parasitaires, les traitements actuellement disponibles sont efficaces.

Chez le hamster, on rencontre une maladie qui s'appelle le syndrome de Cushing, qui est un hypercorticisme. Elle se manifeste par une augmentation de la prise de boisson et des dépilations de part et d'autre du corps sans irritation ni démangeaison. Le pronostic est généralement mauvais puisque cette maladie est liée à des tumeurs de l'hypophyse dans 80% des cas. Les tumeurs cutanées existent chez le hamster âgé et le pronostic dépend de la nature de la tumeur.

Les maladies de peau chez la souris et le rat

Chez la souris, on rencontre fréquemment des infestations par des acariens de la fourrure (Myobia musculi). Ces infestations sont responsables d'allergie chez la souris et se manifestent par des démangeaisons très importantes. Les lésions se situent principalement sur le tronc et sur la face. Il n'est pas rare que ses démangeaisons entraînent de l'automutilation. Chez le rat, en revanche, ces infestations provoquent moins de démangeaisons. La transmission de ces parasites se fait par contact direct entre animaux.

Chez le rat, c'est la gale notoédrique (Notoedres muris) qui est la première cause de démangeaison. Elle est très contagieuse entre rats, et provoque des verrucosités sur le bord des oreilles et parfois des cornes sur le museau.

Dans ces espèces également, les traitements contre ces acariens, donnent de bons résultats.

Chez le rat et la souris également, le portage asymptomatique de teignes, est très fréquent.

Les maladies de peau du lapin

La gale psoroptique, “gale des oreilles”, est la première cause de démangeaison chez le lapin (Psoroptes cuniculi). Le cérumen est alors sec, épais, feuilleté. Il ne faut pas banaliser ces otites, car elles peuvent rapidement se compliquer en otite moyenne. Dans des cas rares, des localisations corporelles peuvent coexister. Elle est très contagieuse entre lapins mais ne semble pas contagieuse à l'homme.

La gale sarcoptique, quant à elle, est une gale du corps (Sarcoptes scabiei V. cuniculii). Les lésions sont d'abord faciales puis corporelles : la peau est rouge, squameuse et croûteuse et le lapin manifeste des démangeaisons importantes. On peut retrouver également des cornes sur la face et des squames compactes au niveau du museau, ainsi que des crevasses. La transmission à l’homme est possible.

La cheyletiellose (Cheyletiella parasitivorax) est une maladie dermatologique dûe à un acarien dont le portage asymptomatique est fréquent. Les parasites se multiplient à la faveur d'un stress et la maladie est alors contagieuse. Cliniquement, on remarque des démangeaisons sur la ligne du dos avec l'apparition de grandes squames. Cette dermatose est à signaler dans la mesure où il s'agit encore d'une dermatozoonose, responsable de prurigo de l’abdomen chez l’homme.

Chez le lapin également, ces maladies parasitaires, répondent très bien au traitement. Il est important cependant de rappeler ici, que le fipronil est toxique chez le lapin.

Chez le lapin également, le portage asymptomatique de teignes est élevé. Lorsqu'elles s'expriment, on observe des formes localisées très inflammatoires ou généralisées avec possibilité de contamination humaine.

Enfin nous pouvons rappeler une particularité physiologique du lapin : dans cette espèce, la mue évolue en vagues successives et il n'y a pas d'influence saisonnière. Avec l'âge, cette mue peut-être moins rapide et moins nette, donc on va observer des zones épaissies, surélevées, roussâtres, particulièrement sur le tronc.

Conclusion

La fréquence et la répartition des maladies de peau chez nos nouveaux animaux de compagnie sont variables selon les espèces, et parfois selon les races. Il faut retenir que le portage asymptomatique d'un certain nombre de ces maladies en particulier des teignes est très fréquent.

De plus, la plupart des maladies parasitaires sont contagieuses à l’homme. Ainsi, toute manifestation de démangeaison ou tout trouble cutané doit vous pousser à consulter votre vétérinaire.

Il existe pour la plupart des maladies parasitaires chez les rongeurs et les lapins des traitements efficaces. Votre vétérinaire pourra administrer à votre animal des médicaments par voie injectable, ou vous conseiller des formes en spot on c'est-à-dire en application entre les omoplates. Dans ces espèces, les bains seront utilisés avec précaution à cause des risques importants d'hypothermie. Nous le rappelons encore ici, certains produits sont toxiques dans certaines espèces. Demandez conseil à votre vétérinaire.

Lors de teignes, des mesures d'assainissement de l'environnement et de la maison ainsi que le traitement des congénères peuvent parfois être prescrits.