En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

Pourquoi stériliser ma furette ?

Fiches Conseil EASYVETO

Pourquoi stériliser ma furette ?

        

Chez les furets, il est important de faire stériliser les femelles si l'on ne souhaite pas les faire reproduire, car dans le cas contraire, il existe un risque vital.

La puberté chez les furets apparaît entre 6 et 9 mois. La saison de reproduction est déterminée par l'allongement de la durée du jour. Les femelles commencent donc à être en chaleur vers le mois de mars. Cette période est facilement repérable car on observe alors un oedème vulvaire très important. La furette est aussi plus irritable, l'appétit et le sommeil diminuent souvent, et on peut observer une modification du poil qui devient plus fin, avec parfois même une alopécie (perte totale du poil) bilatérale après plusieurs mois.

L'ovulation est provoquée par l'accouplement ; donc une femelle non saillie reste en chaleur sans interruption. Or en période de chaleur, les ovaires secrètent une hormone : l'oestrogène. On a donc en l'absence de saillie une augmentation continuelle du taux d'oestrogène, responsable d'un hyperoestrogénisme pathologique, à partir de 3 mois de chaleurs ininterrompues.

Le risque est celui d'une aplasie médullaire, c'est à dire que l'oestrogène présent en trop grande quantité provoque l'arrêt de la fabrication des cellules par la moelle osseuse (plaquettes, globules rouges puis globules blancs). Ceci provoque une anémie rapidement mortelle.

Diagnostic

Le diagnostic de l'aplasie se fait essentiellement sur les commémoratifs cliniques, mais aussi par une analyse hématologique qui mesure le taux de plaquettes et de globules rouges, et montre alors une forte diminution de ceux-ci.

Traitement

Si on s'aperçoit assez rapidement du problème et que l'hématocrite (% de globules rouges) n'est pas encore trop bas, l'ovario-hystérectomie (ablation des ovaires et de l'utérus) est le traitement de choix.

Si l'hématocrite est trop bas, une chirurgie est alors trop risquée. On interromp donc les chaleurs par une injection d'hormone et on opère dès l'amélioration de l'état général. Dans les cas trop avancés, on peut tenter une transfusion, mais le pronostic est souvent défavorable.

Prévention 

Il est donc indispensable, si l'on ne souhaite pas faire reproduire sa furette, de la faire stériliser. C'est une opération assez simple et rapide que les animaux supportent facilement et dont ils se remettent rapidement.

On réalise une ovariectomie (ablation des ovaires) vers l'âge de 6-7 mois. Il n'est pas nécessaire d'attendre que la femelle ait commencé ses chaleurs.

Si on veut faire reproduire la femelle, mais pas dès la première saison de reproduction, on peut provoquer l'ovulation ou bien interrompre les chaleurs par l'injection d'hormones. Mais il n'est pas conseillé de réaliser ces injections de façon trop répétées.