En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

Evaluer les fonctions vitales du poulain à sa naissance

Fiches Conseil EASYVETO

Evaluer les fonctions vitales du poulain à sa naissance

        

Les « fonctions vitales » sont, comme leur nom l’indique, les fonctions de l’organisme qui assurent la vie. Elles sont classiquement au nombre de 3 : neurologique, circulatoire et respiratoire. La défaillance de l’une ou l’autre entraîne la mort à très court terme, parfois en quelques minutes. On ajoute à ces trois fonctions essentielles les fonctions locomotrice et digestive, qui, bien que n’étant pas vitales, sont grandement sollicitées. Estimer les fonctions vitales du poulain, c’est faire un bilan rapide de son état de santé à la naissance et dans les premiers jours de vie. Si cela ne pose aucun problème aux éleveurs confirmés, en revanche, les propriétaires dont la jument pouline pour le première fois sont souvent dubitatifs : qu’est-ce qui est normal et qu’est-ce qui ne l’est pas ?

La fonction neurologique

Elle assure l’ensemble des réflexes de préservation de la vie (toux, déglutition, évitement…) et l’état de conscience.

  • Il est relativement facile d’évaluer :

- Le tonus musculaire par des tests de mobilisation passive des membres. - Le réflexe de succion du poulain en introduisant un doigt ganté dans la bouche.

  • S’il est plus difficile d’évaluer le niveau de vigilance, on peut en revanche rechercher des signes d’hyper ou hypo-réactivité, voire des convulsions ou de la somnolence.

La fonction circulatoire ou cardiovasculaire

Elle assure le transport de l’oxygène prélevé dans l’air au niveau des poumons.

Paramètres faciles à déterminer

  • Le rythme cardiaque : grâce à la finesse de la paroi thoracique du poulain, on peut voir le coeur battre au niveau du thorax en arrière du coude gauche. On peut aussi prendre le pouls à l’artère faciale (au niveau de l’auge) ou sur l’artère métatarsienne et déterminer ainsi la fréquence (nombre par minute) ainsi que la régularité (régulier ou irrégulier) des battements.
  • On observe la coloration de la peau au niveau des muqueuses (gencive ou yeux) et on note toute couleur anormale : pâle, bleue (cyanosée), jaune, rouge congestive ou présentant des marbrures.
  • On regarde si le poulain présente des sueurs en absence de chaleur ou d'effort physique.
  • Enfin, on calcule le temps de remplissage capillaire : on appuie fortement avec le pouce sur la gencive pendant 5 secondes et on note en combien de temps la zone comprimée reprend une couleur normale (moins de 2 secondes normalement).

La fonction respiratoire

La fonction respiratoire ou ventilatoire assure l’apport d’oxygène et le rejet du gaz carbonique grâce aux mouvements des poumons.

  • On détermine la fréquence respiratoire (nombre de ventilations par minute) en se basant sur le bruit (si la respiration est bruyante) ou sur les mouvements visibles du thorax (si elle est ample). Une ventilation correspond à une inspiration + une expiration. Dans certains cas de respiration superficielle, il est plus facile d’observer les naseaux, qui se dilatent en même temps que la poitrine se soulève.
  • On détermine aussi l'amplitude des mouvements (ventilation de grande ou de faible amplitude) et leur régularité (ventilation régulière ou irrégulière).
  • En collant son oreille sur la poitrine du poulain, on écoute si l'on entend des bruits (gargouillis, sifflements, respiration rauque) à l'inspiration ou à l'expiration.
  • Normalement, la respiration doit être facile et sans participation abdominale (seul le thorax bouge) et les colonnes d’air doivent être symétriques au niveau des naseaux.

La fonction locomotrice

  • Le poulain nouveau-né doit adopter une position sternale, et non plus allongée sur le côté, dans les 20 minutes qui suivent sa naissance et effectuer des tentatives pour se mettre debout (et y parvenir !) dans les 2 à 12 heures qui suivent.
  • On vérifiera l’absence de fractures au niveau des tarses ou des métatarses et l’absence de lésions nerveuses du plexus brachial, ces lésions pouvant apparaître suite à des tentatives de traction un peu brutales pendant le poulinage.

La fonction digestive

  • Un poulain qui se roule sur le dos, ou dont l’abdomen est dilaté, présente des signes d’inconfort abdominal, voire de franche douleur.
  • La palpation abdominale permet, avec un peu d’expérience, de reconnaître certaines structures et leurs anomalies : vestiges ombilicaux, vessie, intestins, foie et reins, hernies inguinales ou ombilicales.
  • Les bruits digestifs doivent être variés et audibles normalement dans le cas d’un bon fonctionnement du tube digestif.

A sa naissance, le poulain est un animal fragile. Même si les fonctions vitales du poulain s’adaptent et mûrissent rapidement, tout signe clinique anormal doit amener à une consultation rapide par un vétérinaire. D’où l’intérêt de savoir faire soi-même un mini bilan qui permet d’orienter rapidement le clinicien vers le bon diagnostic !

Age du poulainSignes normaux
30 sec à 1 mnTempérature : 37,5°C FC* = 60-80 battements/minute
5 minutesRupture du cordon Tremblement / relèvement de la tête et retournement sur le poitrail Réflexes de succion et de redressement Tentative de se lever et coordination des membres FR** = 60-80 ventilations/minute
15 minutesFR = 40-60 ventilations/minute
30 minutesRéactions au bruit, à la vue et à la voix Première mise en position verticale FC = 120-150 batt./min (correspond aux efforts pour se lever)
1 à 12 heuresRecherche de la mamelle de la jument Tétée et apprentissage à suivre la mère Premières émissions d’urine et de méconium Lever et coucher exécutés volontairement
12 heuresRespiration et température stabilisées : FR = 30-40 ventilations/minute Température : 38°C Ralentissement du rythme cardiaque (FC = 80-120 batt./min)
24 heuresIntestin imperméable aux protéines Rythme cardiaque stabilisé : FC = 80-100 batt./min
48 heuresResserrement des liens poulain / jument Evacuation complète du méconium Apparition des fèces provenant de la digestion du lait

*FC = fréquence cardiaque. **FR = fréquence respiratoire.

Qu’est-ce qu’on cherche ?

Sans vouloir être alarmiste, l’estimation des fonctions vitales doit permettre de mettre rapidement en évidence :

  • Une persistance de la circulation sanguine foetale.
  • Un manque d’oxygénation du cerveau.
  • Un état de choc hypovolémique (diminution de la masse sanguine circulante).
  • Un défaut de déploiement des alvéoles pulmonaires.
  • Une hypoventilation pulmonaire (inspiration insuffisante d’air dans les poumons).
  • Des fractures au niveau des côtes ou des membres.
  • Une rupture de la vessie.
  • Une rétention de méconium.
  • Une infection.