En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

Voyager avec son chien

Fiches Conseil CRAZYVETO

Voyager avec son chien

        

Les vacances arrivent et vous avez décidé d'emmener votre animal avec vous. Il est important de connaître les modalités à remplir pour votre voyage, les conditions demandées en fonction du mode de transport souhaité, et les précautions à prendre en fonction de l'endroit où vous voyagez.

Modalités à remplir pour voyager

Afin de pouvoir partir avec votre animal, assurez vous que vous êtes bien dans les règles et que vous avez réalisé toutes les démarches utiles à sa santé. Votre animal doit tout d'abord être identifié : tatouage ou puce électronique. Depuis le 4 juillet 2011, l'identification électronique est obligatoire pour tout animal voyageant à l'étranger, mais pour les animaux déjà tatoués avant cette date, ce mode d'identification sera accepté. Il vous faudra aussi un passeport, que vous délivrera votre vétérinaire.

Au niveau des vaccinations, seule la rage est obligatoire pour sortir de France et voyager en Europe. La vaccination se fait sur les animaux de plus de 3 mois, elle est effective 3 semaines après l'injection et valable 1 an. Dans certains pays, d'autres vaccins ou d'autres modalités de surveillance sanitaire sont demandés. Par exemple, selon les pays et les espèces, on exigera des vaccins supplémentaires :

  • Contre la leptospirose et la maladie de Carré pour la Norvège.
  • Contre l’hépatite de Rubarth, la maladie de Carré et la parvovirose pour l’Australie.
  • Contre la leptospirose, la maladie de Carré, la parvovirose, l’hépatite de Rubarth, le typhus, la calicivirose et la rhinotrachéite pour la Nouvelle-Calédonie.

D'autres encore demandent qu'une sérologie antirabique soit réalisée avant le départ (prise de sang afin de doser le taux d'anticorps et donc d'évaluer la protection contre la maladie), c'est le cas en Grande Bretagne, en Suède, en Irlande, à Malte.

On peut aussi vous demander que les animaux soient traités contre les tiques et l'échinococcose (parasite digestif) avant le départ.

  • Il faut donc bien se renseigner en fonction de l'endroit où l'on voyage sur les modalités exigées, et surtout sur les délais. Il faut parfois s'y prendre 6 mois à l'avance !

Pensez aussi à prévoir le retour. Depuis 2001, la France est déclarée indemne de rage. C’est une bonne nouvelle lorsqu'il s'agit d'emmener son animal à l'étranger, car on vous y fait moins de difficultés, en revanche, le retour implique des exigences supplémentaires envers votre animal. Selon votre pays de provenance, on vous réclamera un certificat sanitaire rédigé dans les 10 jours précédant le retour, par un vétérinaire agréé (s'il est rédigé dans un pays non francophone, il doit être bilingue.)

Pour plus de renseignements, vous pouvez demander conseil à votre vétérinaire, contacter les ambassades, ou vous renseigner auprès de la Société Centrale Canine : www.scc.asso.fr, rubrique "pratique", sous-rubrique "voyage".

Les transports

Quel que soit le mode de transport choisi, il est préférable de laisser l'animal à jeun. Si votre animal est malade en voiture, il est possible de lui donner des antinauséeux, et s’il est vraiment très stressé ou que le voyage doit durer longtemps (avion par exemple), il est préférable de lui donner un calmant. N'oublier pas de lui mettre un collier avec toutes ses et vos coordonnées.

En voiture, il est préférable d'installer les chiens dans le coffre ou à la rigueur à l'arrière en vous protégeant avec un filet ou un haillon. Cela évite les risques d'accident. Pour les petits chiens, l'idéal est de les mettre dans une cage de transport.

En avion, les animaux sont forcément en cage, habituez votre animal à celle-ci quelques jours avant le voyage. Les chiens de moins de 5 kg peuvent voyager avec vous, dans une cage de transport homologuée, et ne devra bien sûr pas en sortir pendant le vol.

En bateau, les chiens peuvent rester dans la voiture si vous êtes motorisé ; ou quand ils sont gros, installés dans un chenil. Vous pourrez dans ce cas lui rendre visite et le sortir en laisse sur un pont prévu à cet effet. Les petits chiens peuvent en général voyager en cabine. Renseignez-vous auprès de la compagnie maritime afin de connaitre les modalités particulières de transport des animaux. La plupart du temps en bateau, il est nécessaire de donner un antinauséeux.

Les chiens peuvent prendre le train, vous pouvez le prendre avec vous dans le wagon, à condition que les autres voyageurs ne s'y opposent pas. Il faudra le garder en laisse, et lui mettre une muselière si on vous le demande.

Si vous possédez un chien de première catégorie, les transports en commun lui sont interdits. Pour les chiens de deuxième catégorie, renseignez-vous auprès des compagnies de transport pour savoir si elles ont des exigences particulières.

Le logement

Hôtel ou camping n'acceptent pas toujours les chiens, renseignez-vous avant le départ en indiquant bien la race et la taille de votre animal.

Certains établissements peuvent demander des vaccinations particulières, cela fait partie de leur règlement et il faudra vous y plier même si ce ne sont pas des vaccinations obligatoires.

Si vous ne pouvez pas l'emmener avec vous, il existe des pensions, mais ne vous y prenez pas au dernier moment pour lui réserver une place. Il est préférable de visiter la pension avant d'y amener votre animal afin d'y vérifier le confort, la sécurité et le bien-être de votre animal. Il existe aussi des associations, des particuliers ou des familles d'accueil pouvant vous le garder.

Dans tous les cas, il faut bien se renseigner à l'avance et choisir ce qui sera le moins stressant pour votre animal, et c'est parfois de rester plutôt que de partir avec vous !