En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

Le chien et l'arrivée d'un bébé

Fiches Conseil CRAZYVETO

Le chien et l'arrivée d'un bébé        

 

Votre animal est le seul à vivre avec vous dans la maison, et un bébé doit arriver ; évidemment beaucoup de questions se posent quant à l'attitude à avoir avec votre animal et aux risques encourus par votre enfant.

Modifier les habitudes de l'animal

Si votre animal a certaines prérogatives dans la maison qui ne sont pas compatibles avec la vie avec un bébé, il faudra changer ses habitudes en douceur et surtout progressivement. Attention à ne pas bousculer les habitudes de votre animal le jour de l'arrivée du bébé, mais à installer les nouvelles règles avec anticipation.

En effet, l'animal reste un animal de meute dans laquelle une hiérarchie doit s'installer, vous devez être le "chef de meute" et votre animal se placer en bas de la hiérarchie, et surtout en dessous de bébé. S'il a certaines autorisations qui lui sont retirées lors de l'arrivée de l'enfant, l'animal prendra celui-ci comme un rival et des conflits peuvent apparaître. Les habitudes doivent donc être posées bien avant.

Par exemple, si l'animal a l'habitude de dormir dans votre chambre ou sur votre lit, il est préférable de lui donner une place à lui lors de l'arrivée de l'enfant, à la fois pour une raison d'hygiène et de sécurité. Préparez-lui donc un petit coin bien à lui, dans le salon, la cuisine... un coussin ou un panier qui sera son petit territoire et où il se sentira à l'aise. Habituez-le à y aller régulièrement dans la journée, puis à y passer la nuit. Ce changement doit s'effectuer plusieurs mois avant l'arrivée de l'enfant afin que cela soit bien acquis par l'animal.

De même, il est préférable que l'animal ne soit pas avec vous autour de la table lors des repas ; il risque ensuite de s'installer sous la chaise de votre enfant (il y a toujours quelque chose à ramasser !). Cela évitera que l'animal n'ingère quelque chose qui ne lui est pas destiné et qui pourrait nuire à sa santé, mais cela évite qu'il soit toujours à l'affut de ce que l'enfant a dans les mains (quand il commence à gambader et que ce qu'il a dans les mains est à la hauteur de l'animal). Isolez donc le chien pendant les repas, faîtes-lui comprendre qu'il doit rester à sa place.

Plusieurs exemples montrent qu'il est important que l'animal ait son panier ou sa couverture, qui sera à la fois son refuge et l'endroit où vous l'enverrez lorsque sa présence n'est pas souhaitée ; cet endroit étant son territoire, il ne le prendra pas mal quand vous déciderez de l'y envoyer. Mais cette adaptation doit se faire de façon progressive, et surtout bien avant l'arrivée de bébé.

Sociabilisation de l'enfant et l'animal

Le contact entre l'animal et l'enfant est bénéfique mais doit se faire de façon raisonnable et encadrée afin que la relation soit sûre et agréable. De nombreux accidents impliquant des enfants face à des animaux viennent d'une mauvaise information des maitres.

Un animal bien éduqué doit avoir une relation de soumission vis à vis de l'humain et même de l'enfant, et tout phénomène d'agression doit être inhibé par cette soumission à son maître. Mais votre animal peut être le plus doux et le plus gentil possible, il restera toujours un animal et il ne devra en aucun cas être laissé seul avec l'enfant. Si vous avez l'impression que votre chien "protège" votre enfant, cela signifie qu'il s'est placé au-dessus de lui dans l'ordre hiérarchique et cela risque d'être source de tension et de conflits quand l'enfant grandira. Il est donc de votre responsabilité d'éduquer votre chien, de le sociabiliser et de surveiller tous les contacts entre enfant et animal.

Mais il est aussi important d'apprendre à l'enfant à se comporter avec un animal. Il lui faut apprendre à avoir des gestes doux, à respecter l'animal en lui expliquant qu'il ne doit pas taper, tirer les poils, grimper sur son dos... Attention à votre propre comportement car votre enfant apprend essentiellement en vous regardant et vous imitant. Le respect entre l'animal et l'enfant doit être réciproque.

Quelques règles de bases :

  • L'animal ne doit jamais être seul avec un enfant.
  • L'accès à la chambre de l'enfant ne doit pas lui être autorisé.
  • Apprenez à l'enfant le respect de l'animal, ne lui autorisez aucun geste violent ou brusque.
  • L'enfant doit respecter le lieu de couchage du chien, ainsi que ses gamelles.

Risques

En dehors du risque comportemental, le chien peut être source de certaines pathologies pour l'enfant.

Allergies

Il existe des allergies essentiellement aux poils d'animaux, sources de problèmes cutanés ou respiratoires. Elles ne sont pas très fréquentes et si elles ne sont pas trop développées, il est rarement indispensable de se séparer de son chien ; il est possible de faire une désensibilisation pour diminuer les symptômes. Par contre, si vous n'avez pas encore d'animaux, testez la réaction de votre enfant en le mettant en présence de chien ou chat avant d'en adopter un.

Maladies

Quelques maladies sont susceptibles de se transmettre de l'animal à l'homme, on appelle ces maladies des zoonoses. Le risque est moindre sur un animal en bonne santé, régulièrement suivi, vacciné et vermifugé régulièrement.

Parasitisme

C'est le risque le plus important pour les enfants. Un animal parasité est source de contagion.

Les parasites externes d'abord (puces) peuvent très bien venir vous infester, ils sont sources de démangeaisons et de problèmes de peau.

Les parasites intestinaux se transmettent très facilement à l'enfant. En effet, un animal parasité excrète des oeufs ou des larves de parasites dans ses excréments, et lors de léchage, il peut les disséminer sur son poil. Les enfants en se laissant lécher ou en caressant l'animal se retrouvera porteur de ces parasites, et comme il ne se lavera évidemment pas les mains à chaque fois qu'il touche l'animal et qu'il porte facilement les mains à sa bouche, la transmission se fera facilement.

Quelques règles :

  • Traiter régulièrement son animal contre les puces (environ 1 fois par mois).
  • Vermifuger l'animal plusieurs fois par an (en présence d'enfant, on conseille une fois par saison).
  • Ne laisser pas votre chien lécher votre enfant de manière intempestive (n'oubliez pas qu'il s'est peut être léché le derrière juste avant !)