En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

Arthrose et douleur

Fiches Conseil CRAZYVETO

Arthrose et douleur        

 

L'arthrose : Qu'est-ce que c'est ?

L’arthrose est une maladie dégénérative irréversible faisant intervenir une multitude de facteurs biochimiques et biomécaniques, causant des altérations dans les tissus articulaires et conduisant à une diminution de la mobilité et à de la douleur. 

Chez les carnivores domestiques, on estime qu’elle concerne plus de 20 % des chiens âgés de plus d’un an. De plus, l’espérance de vie des carnivores ne cessant d’augmenter, les chiens arthrosiques sont de plus en plus nombreux. Malheureusement, l’arthrose chez les animaux âgés est parfois un motif d’euthanasie.

Comment apparaît l'arthrose ?

Il existe deux théories qui expliquent l'apparition de l'arthrose : l'une est liée à des phénomènes mécaniques et l'autre associée aux cellules de l'articulation. Parfois les deux phénomènes interviennent. 

Une articulation fragilisée (instabilité, fractures, traumatismes, anomalie de conformation articulaire, dysplasie*) subit des contraintes anormalement élevées sur son cartilage : celui-ci perd alors son élasticité et sa capacité à amortir les chocs et se fissure. C'est le début du cercle vicieux de l'arthrose.

L'arthrose peut en revanche apparaître sur une articulation normale mais dans laquelle les cellules du cartilage ne fonctionnent pas correctement (maladie auto-immune, inflammation chronique, maladie métabolique des cellules du cartilage). Dans ce cas également le cartilage perd ses fonctions, se fissure et se développent les lésions d'arthrose.

*La dysplasie coxo-fémorale, ou dysplasie de la hanche, est un trouble du développement de l’articulation de la hanche, engendrant une instabilité de l’articulation. Cette affection est relativement fréquente, notamment chez les grands chiens. C’est une maladie à caractère génétique et environnemental (influencée par l’alimentation (qualité et quantité), un exercice physique inapproprié et des facteurs individuels).  L’anomalie morphologique de l’articulation entraîne secondairement le développement d’arthrose responsable de douleur et de boiterie. 

Que se passe-t-il réellement au niveau de l'articulation ?

En début d'évolution, l'arthrose entraîne des lésions au niveau du cartilage sur les zones de charge de l'articulation : le cartilage est d'abord érodé puis il se fissure jusqu'à s'amincir voire disparaître. L’appui direct sur l’os est particulièrement douloureux. À l'inverse, dans des zones de faible charge de l'articulation, le cartilage peut s'épaissir.

L'os est alors mis à nu et des modifications apparaissent au niveau du pourtour de l'os et à l'intérieur (moelle osseuse). Dans l'articulation se forment des ostéophytes qui sont des excroissances osseuses responsables également de la douleur, de la perte de la fonction de l'articulation et de la réduction de la mobilité.

Enfin, la capsule articulaire est aussi enflammée.

Comment savoir si mon chien a de l'arthrose ?       

Les premiers signes d'apparition d'arthrose sont une douleur et une boiterie, typiquement à froid, s'améliorant avec l'exercice. Il s'agit souvent d'une douleur fluctuante en fonction des jours. Le diagnostic de l'arthrose nécessite une radiographie pour mettre en évidence les lésions au niveau de l'articulation.

Comment gérer l'arthrose de mon chien ?

Le premier traitement de l'arthrose est hygiénique : un chien arthrosique doit avoir un état corporel correct et ne surtout pas présenter de surpoids. Le cas échéant, un régime amincissant doit être envisagé. Deuxièmement, un chien arthrosique doit continuer de pratiquer une activité physique régulière pour permettre de maintenir la masse musculaire, pour restaurer la mobilisation des articulations et maintenir l'amplitude des mouvements. On peut proposer des marches de 15 minutes ou de la natation dans des étangs ou encore la fabrication d'obstacles ou de parcours pour maintenir l'activité de son chien.

La seconde phase du traitement est médicale : elle vise à lutter contre le cercle vicieux de l'arthrose qui s'aggrave avec l'inflammation. Votre vétérinaire prescrira alors des anti-inflammatoires, généralement sur du long terme. Pour ces traitements, on peut vous proposer de réaliser un bilan sanguin avant la mise en place du traitement pour évaluer la fonction hépatique et la fonction rénale de votre chien. Ce traitement vise à soulager la douleur (antalgique), mais également à limiter l’inflammation et l’aggravation des lésions au niveau de l’articulation. 

Les protecteurs du cartilage (chondroprotecteurs) sont présentés sous forme de compléments alimentaires et sont une aide supplémentaire au traitement de l'arthrose. Ils sont indiqués dans la prévention de la dégradation du cartilage ou dans des cas d'arthrose débutante, ils n'ont cependant pas d'effet régénérateur en cas d'arthrose avancée. Dans la même idée, les aliments spécifiques enrichis en protecteurs du cartilage, en acides gras essentiels et dont la formulation est particulièrement adaptée au chien arthrosique (faire maigrir tout en maintenant la masse musculaire) peuvent vous être proposés par votre vétérinaire. Il s'agit de mesures à envisager précocement, dès l'apparition des premiers signes cliniques.

Dans certains cas particuliers, la chirurgie peut être proposée.

Parmi les traitements innovants, l'implantation de fil d'or au niveau des articulations est réalisée par certains vétérinaires spécialistes. De même, certaines cliniques vétérinaires sont équipées de matériels permettant la rééducation fonctionnelle des animaux arthrosiques en luttant contre l'amyotrophie, l'ankylose et la douleur. 

L’arthrose est une maladie irréversible, consultez rapidement votre vétérinaire dès les premières boiteries ou si vous trouvez votre chien moins actif : plus le traitement sera mis en place précocement, plus il sera efficace et augmentera l’espérance de vie de votre chien.