En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

Mon chien a les yeux qui coulent

Fiches Conseil CRAZYVETO

Mon chien a les yeux qui coulent

        

L'écoulement excessif et anormal des larmes est appelé "épiphora". Ceci peut se produire pour des raisons diverses chez votre animal, et il convient de détecter l'origine de cet écoulement afin de le faire cesser au plus vite.

Origine congénitale

Plusieurs anomalies des divers composants de l'oeil peuvent être à l'origine d'épiphora.

Entropion

L'entropion est une anomalie des paupières supérieures ou inférieures. Elle présente un enroulement du bord libre vers l'intérieur de l'oeil et ceci entraîne un frottement des poils contre la cornée et un larmoiement excessif constant. L'entropion peut être uni ou bilatéral. Certaines races sont prédisposées à la présence d'entropion : Sharpeï, Bouledogue, Dogue... L'entropion est le plus souvent visible dès le jeune âge, s'il est peu important il peut s'atténuer avec la croissance jusqu'à ne presque plus gêner le chien ; mais si l'entropion persiste ou s'il est déjà très important chez le chiot, une chirurgie est nécessaire. Elle consiste à retirer l'excès de peau afin de retrouver une position normale de la paupière.

Cils ectopiques

Un cil ectopique est un cil qui est mal positionné, il a poussé à travers la conjonctive en direction de la cornée. De ce fait, le cil provoque une irritation de la cornée et un écoulement de l'oeil. Ceci n'est en général douloureux que si le frottement provoque un ulcère cornéen. Le traitement consistera à éliminer le cil ectopique, soit par épilation régulière, soit par cryochirurgie : application d'azote liquide (produit anti-verrue) sur le cil, sous anesthésie générale.

Canal lacrymal

Diverse glandes sécrètent les larmes qui sont évacuées dans les narines par le canal lacrymal qui s'abouche en 2 points sur la conjonctive palpébrale. Ces canaux peuvent ne pas être perforés à la naissance, les points lacrymaux mal positionnés, ceci entraînant un défaut d'évacuation des larmes qui coulent alors à l'extérieur de l'oeil.

Origine infectieuse

Toutes les parties de l'oeil peuvent être le siège d'inflammation et d'infection, dont il faudra déterminer la cause afin de la traiter efficacement.

Conjonctivite

La conjonctive est la partie muqueuse tapissant l'intérieur des paupières. Son inflammation peut être plus ou moins sévère : conjonctivite. L'écoulement oculaire est plus ou moins important car la conjonctivite peut aller de la simple rougeur (hyperhémie) à l'oedème complet de la conjonctive. Plusieurs origines sont possibles : virale, bactérienne, allergique, toxique... Le traitement passera par l'élimination de la cause, le traitement de l'inflammation et de la surinfection si elle existe.

Blépharite

C'est une inflammation des paupières, parfois associée à d'autres signes oculaires. Elle peut être due à une infection oculaire dont le larmoiement excessif provoque une inflammation des paupières ; mais le plus souvent c'est une maladie de la peau qui atteint les paupières jusqu'à provoquer l'épiphora : infection staphylococcique, gale, démodécie, atopie...

Dacryocystite

C'est une inflammation de l'intérieur du canal lacrymal qui entraîne des sécrétions purulentes, uni ou bilatérale. Elle peut être due à la présence d'un corps étranger, à une infection dentaire... ce qui entraîne une surinfection de canal lacrymal. Un examen permettra d'en déterminer la cause et de la traiter.

Toutes ces infections et inflammations seront traitées en général, en plus de l'élimination de la cause sous-jacente, par l'application de collyres antibiotiques et anti-inflammatoires.

Origine traumatique

Un traumatisme sur l'oeil pourra entraîner une lésion entraînant l'épiphora. Les traumatismes les plus souvent observés sont la présence d'un corps étranger et l'ulcère cornéen.

Corps étrangers

Les corps étrangers peuvent provoquer des lésions plus ou moins importantes, de la simple conjonctivite à l'ulcération profonde. Lorsque l'oeil coule, avant tout traitement et intervention sur l'oeil, il faut vérifier l'absence de corps étranger, sous peine d'aggraver les lésions. Par exemple, une épine plantée dans la cornée pourra entraîner un petit ulcère, mais si on se met à frotter l'oeil, on peut l'enfoncer plus profondément. Il ne faudra pas non plus omettre de regarder attentivement sous la troisième paupière, ce qui en cas d'oeil douloureux devra se faire à la suite d'une légère anesthésie locale. Suite à l'élimination du corps étranger, on vérifiera l'ensemble des composants de l'oeil afin de traiter toute lésion associée.

Ulcère

L'ulcère cornéen est une lésion atteignant la cornée en profondeur ; ce "trou" peut être plus ou moins profond et doit être traité au plus vite. Les causes d'ulcères sont variées : corps étrangers, griffure, plaies, virus, produits corrosifs... Le traitement est variable selon la profondeur de l'ulcère : de l'application très régulière de collyre à la chirurgie. Ce n'est pas une pathologie à prendre à la légère, il faut très rapidement consulter le vétérinaire car plus on attend, plus l'ulcère sera difficile et long à soigner, avec toujours le risque de perte de l'oeil. Attention à ne surtout pas commencer à traiter soi-même, car des collyres anti-inflammatoires stéroïdiens, utiles dans certaines conjonctivites, sont par contre à proscrire en cas d'ulcère cornéen, qu'ils peuvent aggraver.

Les causes d'épiphora sont donc très variées, de gravité plus ou moins importante. On s'aperçoit que pour un même symptôme "oeil qui coule", les origines sont très variées et les traitements très différents. Il conviendra donc de consulter rapidement votre vétérinaire afin de réaliser un examen complet de l'oeil, de déceler la cause de l'épiphora et le traiter au mieux.