En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

L'administration des médicaments chez le chat, un défi ?

Fiches Conseil EASYVETO

L'administration des médicaments chez le chat, un défi ?

        

Qui n’a jamais rencontré de difficultés à administrer le traitement à son chat suite à une prescription vétérinaire. L’observance (suivi du traitement) est souvent la clé de la réussite des soins et le manque de suivi est malheureusement aussi à l’origine des résistances bactériennes par prise de médicaments assez aléatoire !

Il existe différentes formes de traitements à faire prendre par voie orale chez le chat : comprimés, gélules, pâtes, liquide. A chaque conditionnement, une solution est possible pour que la prise du médicament ne tourne pas à la bagarre avec votre animal.
Les comprimés existent maintenant le plus souvent sous forme appétente, aromatisés à la viande le plus souvent. En général, il suffit de le mélanger à une petite quantité de croquettes et l'animal le prend en même temps que son repas. Malheureusement, certains chats sont plus malins que les fabricants de médicament, et il arrive parfois qu'il reste au fond de la gamelle, le comprimé ! Attention aussi que l'animal ne devienne méfiant et refuse toute nourriture car vous y mettez systématiquement le traitement à l'intérieur. Il risque d'associer sa gamelle à quelque chose de désagréable et une anorexie peut s'installer. Dans ce cas, ou lors de l'administration de comprimé non appétent, on peut essayer d'enrober ceux-ci dans du beurre, de la pâté, du yaourt... Il vaut mieux en général éviter d'écraser le comprimé car certaines substances plus désagréables sont dissimulées au milieu de celui-ci et l'enrobage sert à en masquer le goût.
Pour les formes liquides, on pourra aussi les dissimuler dans un aliment apprécié par l'animal. L'idéal est alors de préparer des petites bouchées, de les donner les unes après les autres, en mettant le produit seulement dans une que vous ne donnerez évidemment pas en premier.
Pour les pâtes orales, on peut profiter du comportement de toilettage du chat, en étalant celle-ci sur la patte antérieur de l'animal. En se nettoyant, il ingérera ainsi le traitement. Ce mode d'administration est à surveiller car il faut être sûr que la totalité du produit à bien été absorbé.
Mais toutes ses solutions sont évidemment impossibles si l'animal ne mange pas, ce qui est malheureusement souvent le cas lorsqu'il est malade. On devra donc administrer les traitements de force, directement dans la gueule de l'animal.
Lors de la consultation, il faudra demander au vétérinaire de vous montrer les bons gestes à réaliser afin que la prise se fasse de façon rapide et efficace. Mais certains chats, stressés par la salle de consultation seront très dociles et retrouveront de la vigueur à la maison où cela ne sera pas toujours si facile. Il faut commencer par se mettre dans une position où la manipulation sera simplifiée. En effet, avoir recours à une contention disproportionnée ou inappropriée risquerait d'aboutir à un échec des tentatives ultérieures. L'idéal est de se mettre sur une table. On caresse et tranquillise le chat afin de ne pas le mettre dans une situation de stress, on attrape ensuite l'animal par la peau du cou s'il est trop remuant, cela ne lui fait absolument pas mal mais permet par contre de le tranquilliser et ses réactions seront moins violentes. On ouvre ensuite rapidement la bouche et on met le comprimé bien au fond de la gueule, la déglutition se fait en général aussitôt. On peut ensuite administrer de l'eau à la seringue afin d'être sûr que l'animal avale complètement le comprimé. Si on veut éviter de mettre les doigts dans la bouche de l'animal, on peut aussi utiliser un lance pilule ou une pince pour le tenir. On pourra dès l'administration des médicaments effectuée, lui donner une petite récompense afin qu'il l'assimile à quelque chose d'agréable.
Pour le liquide, on tiendra la tête de l'animal vers le haut, afin que le liquide coule immédiatement au fond de la bouche, on verse ensuite de préférence avec une seringue, lentement afin que l'animal ait le temps d'avaler, l'animal déglutira et avalera aussitôt quand le liquide se trouvera au fond de sa gorge. Attention à ne pas aller trop vite car on risque une fausse déglutition et le passage du liquide dans les voies respiratoires (il avale "de travers").
Malgré tout, certains chats deviennent de vrais fauves lorsque vous devez les traiter. Or, la prise régulière des médicaments est primordiale quels que soient les traitements. Si celle-ci est impossible, contactez votre vétérinaire afin de trouver une solution plus adaptée à votre animal : injections, même répétées, hospitalisation, changement de la présentation... Une solution est toujours possible afin que votre animal soit traité efficacement.