En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

Mon hamster

Fiches Conseil EASYVETO

Mon hamster

        

Vous avez l'intention d'adopter un hamster ou vous l'avez déjà adopté, cette fiche vous guidera dans vos premiers pas avec ce nouveau compagnon pour instaurer de bonnes bases à une belle vie commune.

Le hamster est un animal dont l'habitat naturel s'étend de la Bulgarie à la Roumanie, de la Syrie à l'Israël jusqu'au nord-ouest de l'Iran. Il a d'abord été utilisé comme animal de laboratoire dans les années 30 pour sa grande capacité de reproduction, sa résistance aux maladies naturelles et sa tolérance immunitaire, avant de devenir aujourd'hui un nouvel animal de compagnie. D’autres genres (les hamsters nains) ont été importés plus tard de Chine, de Sibérie ou de Mongolie.

C'est un petit animal compact qui possède 4 doigts aux pattes avant et 5 doigts aux pattes arrière. Sur les flancs, il a deux zones riches en glandes sébacées appelées les glandes du flanc ayant un rôle dans le marquage du territoire. Dans sa bouche, on retrouve 2 incisives et 6 molaires sur chaque mâchoire, les incisives sont à pousse continue, tout au long de sa vie. Il possède également des abajoues dans lesquelles il stocke la nourriture et place parfois ses petits en cas de danger. Ses urines sont troubles et épaisses, contenant de nombreux cristaux.

Où adopter mon hamster ?

On peut adopter un hamster en animalerie, dans un élevage ou chez un particulier. On aurait tendance à éviter les adoptions en animalerie où les conditions de vie sont parfois bien éloignées des besoins naturels. On conseille de se rendre sur le lieu d’adoption en fin de journée, au moment où le hamster est actif pour juger de sa santé et de sa vitalité. Quel que soit le lieu de l'adoption, il faut vérifier que le hamster ait un beau pelage, des yeux sains qui ne coulent pas, un nez propre sans croûte, l’anus sans salissures et un état d'embonpoint correct.

Lorsque l’on décide d’adopter un hamster, il faut également réfléchir à l’implication financière de ce choix. Entre le prix du hamster (de 4 à 15€), de sa cage, du biberon, de la gamelle, des accessoires, de la litière et des aliments, il faut compter un budget de 40 à 75 €. Ensuite, il faut envisager en entretien une dépense d’environ 3 € par mois (alimentation, litière, soins).

Quel hamster choisir?

Le hamster doré, originaire de Syrie, a été le premier hamster à être domestiqué. On en rencontre maintenant de différentes variétés, issues de croisements : robes variées, poil long, angora. Le hamster doré pèse à l'âge adulte entre 120 et 180 g et son espérance de vie est de 2 à 3 ans (exceptionnellement 4 ans). C'est un animal à activité nocturne voire crépusculaire qui peut rentrer en hibernation. La maturité sexuelle est atteinte chez le mâle à l'âge de 60 à 65 jours et chez la femelle à l’âge de 40 à 45 jours. La mise à la reproduction peut se faire à l'âge de 3 mois, tout au long de l'année. La gestation dure 15 jours et la femelle met au monde 5 à 10 petits par portée. Il peut y avoir jusqu'à 8 portées par an, en moyenne de 4 à 6. Il s'agit d'une espèce nidicole pour laquelle les petits naissent nus et aveugles mais pourvus de leurs incisives. À partir de 10 jours, ils commencent à prendre une nourriture solide et sont sevrés à 2 ou 3 semaines. Seules les races issues du hamster doré sont considérées comme des animaux domestiques, au regard de la loi.

Chez les hamsters nains, on distingue les hamsters à queue courte (hamster russe ou de Dzoungarie, hamster Roborovski) et les hamsters à queue longue (hamster chinois).

  • Le hamster russe et le hamster de Roborovski se ressemblent. Le hamster russe possède trois marques blanches sur les flancs et une raie noire au-dessus du dos tandis que le hamster de Roborovski est caractérisé par une tache blanche au-dessus de chaque oeil. Chez le hamster russe, il existe des mutants colorés « blue », « black », « saphir », « perlés » et « blancs ». Ces hamsters pèsent à l'âge adulte 35 à 50 g.
  • Le hamster chinois est le seul représentant des hamsters nains à queue longue commercialisé. Son pelage est, à l'état sauvage, gris noir avec une raie dorsale ; il existe des mutants blancs ou tachetés. Il a un comportement relativement agressif en captivité. Il pèse en moyenne 50 g.

Les hamsters nains atteignent leur maturité sexuelle en moyenne à l'âge de 18 à 20 jours. La gestation dure 20 à 22 jours. La femelle met bas de 2 à 10 petits, nus et aveugles, pourvus d’incisives (espèce nidicole). Il peut y avoir jusqu'à 8 portées par an. Leur espérance de vie est de 1 à 2 ans maximum. Il ne faut pas laisser s’accoupler des hamsters de race différente.

La vie du hamster au quotidien

Le hamster est plutôt solitaire, nocturne. Si la température diminue en dessous de 8°, il entre en pseudo hibernation : il dort plus longtemps et profondément. Sa température corporelle chute et le hamster devient “froid” (il stabilise sa température 1°C au dessus de la température ambiante). Sa fréquence et son rythme cardiaque sont ralentis. Toutes ses fonctions vitales sont réduites au minimum (il ne se lève qu’une à deux fois par semaine pour manger, boire et faire ses besoins). Il ne faut jamais toucher ou réveiller un hamster en hibernation.

C'est un animal qui prend peu de place et nécessite peu d'entretien ; pour ces raisons, il est possible de le laisser seul pendant une semaine de vos vacances. La nuit, il est en pleine activité, acrobate et rongeurs de barreaux. Le jour, il ne faut pas le réveiller : vous risqueriez de le rendre agressif et de diminuer son espérance de vie. Il est possible de le laisser en liberté une trentaine de minutes par jour en dehors de sa cage. Il faut veiller à ce qu’il ne se perde pas et qu’il ne fasse pas de trou, son activité favorite. On utilise par exemple une sphère d'exercice ou un petit parc aménagé. La coupe des griffes n'est pas nécessaire chez le hamster. Il est déconseillé de lui donner un bain, ce pourrait être une expérience traumatisante. Certains hamsters aiment se laver dans du sable comme le chinchilla. Si le pelage est sale, il est possible de le brosser avec une brosse à dents humidifiée. Les races à poils longs, comme l'angora, doivent être régulièrement brossées, en fonction du tempérament du hamster également.

Conditions environnementales

La cage du hamster est obligatoirement métallique, à barreaux horizontaux pour qu’il puisse y grimper, de 40x25x25 cm, agrémentée d'un abri et d'accessoires (roue, échelle). On garnit le fond de la cage avec de la sciure, des copeaux ou du papier qui seront renouvelés une à deux fois par semaine. La température idéale est de 18 à 26 °C et l'hygrométrie de 30 à 70 %. On place sa cage en dehors des espaces de sommeil de la maison car sinon vous risquez des insomnies.

Une bonne alimentation

Le hamster est omnivore et consomme un mélange pour hamster, des fruits, des céréales, des laitages et même de la viande. La coprophagie (consommation de petites crottes à la sortie de l’anus) est normale dans cette espèce.

  • Tous les jours : on apporte de l'eau à température ambiante, dans un biberon ou dans une petite gamelle. Le hamster boit souvent mais en faible quantité. On change l'eau au moins tous les deux à trois jours. Il aime ronger une pierre de sels minéraux.
  • Le hamster mange des granulés ou des graines adaptés à cette espèce à raison de 10 à 15 g par jour (une cuillère à soupe). Des légumes frais, mais à température ambiante, font partie du régime alimentaire du hamster : tranche de concombre, tranche de pommes, morceau de carottes, feuille de salade, grain de raisin, une tranche de fraise... Le hamster est un omnivore, il peut manger également un ou deux vers de farine par jour. Cet apport en protéines peut être remplacé par une croquette pour chaton. On lui propose également quelques brins de foin ou de petites tranches de pain rassis.
  • Une à 2 fois par semaine : on peut donner au hamster, sur le bout du doigt, une lichette de fromage ou de yaourt, une lichette de jambon, de boeuf ou de thon. Il aime également un épi de blé qu'il rongera.

On ne lui donne pas d'épluchures de pommes de terre, de choux, de l'oignon, des haricots crus, des sucreries ou du chocolat.

Un nouveau compagnon

Le hamster est un animal solitaire. Si vous souhaitez adopter 2 hamsters, prévoyez 2 cages. Le hamster ne s'entend pas du tout avec ses congénères ni avec d'autres espèces : il provoque de violentes bagarres. Les rares cas de cohabitation peuvent être tentés avec des couples s'ils sont habitués jeunes, chez le hamster russe ou chez le hamster Roborovski uniquement.

Législation 

L’article R 211-15 et 213-5 du code rural ne mentionne que 6 espèces de rongeurs comme animaux domestiques :

  1. Le cochon d’Inde.
  2. Les races domestiques de Chinchilla.
  3. Les races domestiques de Hamster (issues du Hamster doré).
  4. La gerbille de Mongolie ou mérione.
  5. La souris domestique.
  6. Le rat domestique.

Ainsi, les hamsters nains (russes, chinois, Roborovski) ne sont pas considérés comme domestiques. Dès que vous détenez au moins un animal non domestique, aux yeux de la loi, vous êtes considéré comme un éleveur. La législation fait la différence par la suite entre un élevage d’agrément et l’élevage professionnel (Arrêté du 10 août 2004).

Les caractéristiques de l’élevage professionnel sont :

  • L’élevage concerne les espèces de l’Annexe A du présent arrêté.
  • L’élevage est pratiqué dans un but lucratif (la reproduction a pour but de fournir des animaux destinés à la vente).
  • Le nombre d’animaux vendus ou cédés (même gratuitement) au cours d’une année dépasse le nombre d’animaux produits.
  • Le nombre d’animaux détenus dépasse un chiffre maximum fixé par arrêté selon l’espèce concernée.

Si vous remplissez une de ces conditions, vous devez faire impérativement la demande d’un Certificat de Capacité auprès de la Direction Départementale de la Protection des Population (nouvelle appellation de la Direction des Services Vétérinaires) de votre département. Si vous ne remplissez pas ces conditions, vous êtes simplement un « éleveur d’agrément ».

Le hamster est un compagnon solitaire, joyeux, acrobate mais nocturne et rongeur. Il demande peu d’entretien et prend peu de place mais son espérance de vie est relativement courte.