En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

Mon chien aboie, que faire ?

Fiches Conseil CRAZYVETO

Mon chien aboie, que faire ?

        

Source de bien des conflits, les aboiements intempestifs des chiens peuvent poser des problèmes sérieux de voisinage ou parfois devenir tellement insupportables que de nombreux chiens se voient abandonnés à cause de cela. Avant d'en arriver à de telles extrémités, des solutions existent peut être ! Mode de communication tout à fait normal pour votre compagnon, il faut parfois lui faire comprendre qu'il ne faut pas pour autant en abuser.

Pourquoi aboie-t-il ?

Le chien aboie pour vous communiquer une information, il a quelque chose à vous "dire" !

  • Il est joyeux. Il aboie lorsque vous rentrez, lorsqu'il joue.
  • Il s'ennuie. Certains animaux n'aboient que lorsqu'ils se retrouvent seuls, et le stress engendré par la solitude se manifeste par un aboiement comme un appel ou une façon de se rassurer.
  • Quelque chose d'anormal se passe (un visiteur arrive, quelqu'un passe devant chez vous, un bruit anormal se fait entendre...). L'animal joue alors son rôle de gardien pour vous prévenir d'un danger ou d'une anomalie.
  • Il veut se faire remarquer. Il vous réclame une ballade, veut sortir, veut manger... Son aboiement a alors pour but d'attirer votre attention afin que vous répondiez à sa demande.
  • Il a peur. L'aboiement est une façon de se rassurer ; là aussi cela est lié à une anxiété ou un stress dont il sera important de déceler la cause.

Il est à noter que certaines races sont prédisposées à aboyer pour la moindre raison.

Que faire ?

La "maitrise " de l'aboiement fait partie de l'éducation du jeune chiot, il faut lui faire comprendre très tôt à quels moments cela lui est autorisé.

  • Il est joyeux, on n'a pas vraiment envie de l'empêcher d'être heureux, mais essayer de répondre à ses sollicitations, de continuer à jouer par exemple lorsqu'il se calme et cesse ses vocalises. On pourra ainsi limiter ses ébats bruyants.
  • Il s'ennuie. Les chiens de compagnie sont devenus des animaux très sociables pour qui le fait de rester seul n'est plus normal. Il faut donc lui apprendre à très calme lorsque vous n'êtes pas là. Certains animaux, si on les empêche d'aboyer vont manifester le stress de la solitude d'une autre façon (destruction, automutilation, saleté...). Il vaut donc mieux l'habituer à rester seul en lui faisant comprendre que cela n'est  en rien source de stress. Ne faîtes pas de vos départs et de vos arrivées des moments ritualisés et faîtes comme si de rien était. En effet, en insistant sur votre absence (gros câlins, discours à n'en plus finir, fête au retour...), vous lui faites encore plus appréhender celle-ci comme un stress et l'angoisse montera en lui avant même que vous ne soyez parti. Habituez-le à des absences de plus en plus longues sans faire attention à lui ni au départ ni au retour. Elles deviendront ainsi une partie de sa journée qui n'aura pas plus d'importance et il restera calme.
  • Il vous alerte. C'est un peu son travail, et cela vous permet de voir si quelque chose d'anormal se produit. Mais si cela devient trop répété et que la moindre chose le fait aboyer, alors il faudra essayer quelques moyens de dissuasion (voir plus loin).
  • Il veut se faire remarquer. Cette fois, c'est peut-être nous qui sommes en tort, et votre animal a vraiment besoin de quelque chose. Si encore il le fait trop souvent, envoyez-le à sa place, ou utiliser d'autres moyens de dissuasion.

Certaines solutions existent donc lorsque l'éducation ou votre comportement n'arrive pas à venir à bout de notre aboyeur. Mais elles sont à utiliser seulement si vos ordres sont restés sans réponse, car elles ne permettent pas de résoudre le problème à la base, c'est à dire par sa cause.

  • Le collier anti-aboiement : lorsque les cordes vocales vibrent, les électrodes en contact avec le cou de l'animal entraînent une réaction : spray d'air ou de produit odorant, petite décharge électrique. Cela détourne l'attention de l'animal et le fait cesser d'aboyer car il essaye d'éviter cette situation désagréable. Cela joue vraiment le rôle d'une sanction qui intervient dès que la faute (l'aboiement) est commise. Malheureusement, certains chiens s'y habituent ou sont tellement traumatisés qu'on ne peut leur laisser. Son emploi est donc à utiliser avec précaution et au départ sous surveillance.
  • Mettre la radio. Cela permet de faire un bruit de présence humaine, qui peut être très efficace lorsque l'animal s'ennuie.
  • Jet, pistolet à eau. Cela peut être utilisé comme moyen de sanction dès que l'animal aboie. Mais certains chiens s'en amusent, et il faut savoir viser !

Le chien doit aboyer, c'est normal, cela fait aussi partie de sa condition. Il faut simplement lui apprendre à le faire de façon raisonnée, et cela comme beaucoup d'autres choses se fait par l'éducation, dès le plus jeune âge, et il ne faut pas laisser les choses s'installer jusqu'à devenir insupportables. Lorsque l'animal aboie, donnez-lui un ordre ferme et court, et récompensez- le (caresse, friandise) dès qu'il vous obéit. Avec le temps, cela fera partie des ordres appris pendant son éducation.