En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

La gerbille

Fiches Conseil EASYVETO

La gerbille

        

Originaires de Mongolie, les premières gerbilles ont été importées aux Etats-Unis dans les années 1950-1960 ; elles sont apparues en France il y a une vingtaine d’années. D’abord utilisées comme animaux de laboratoires, elles ont ensuite été adoptées comme animaux de compagnie. La gerbille domestique d'élevage est une variante de l'espèce Gerbille de Mongolie. Son nom latin, Meriones unguiculatus, signifie « guerrier avec des griffes ».

Morphologie et comportement

Les gerbilles adultes pèsent entre 70 et 120 g. La longueur de leur corps (du bout du museau à l’extrémité de la queue) est de 21 à 25 cm. Les gerbilles ont 16 dents, seules les incisives sont à croissance continue. On trouve 4 doigts aux membres antérieurs et 5 doigts aux membres postérieurs. Les pattes postérieures sont très puissantes et leur permettent de réaliser de grands bonds (jusqu’à 3 m de haut) et de se tenir debout. Les pattes sont munies de griffes très développées grâce auxquelles elles creusent des terriers. Contrairement aux rats et aux souris, la queue de la gerbille est poilue.

> Le bout de la queue ou « plumeau » présente une couleur distincte du reste du corps ; il attire l’attention des prédateurs, qui se focalisent sur lui et non sur le corps, et peut se détacher facilement permettant à la gerbille de s’échapper. Mais attention, contrairement aux lézards, la queue arrachée ne repousse pas, ce qui est très douloureux pour la gerbille.

La fourrure est épaisse, courte et soyeuse. Les couleurs naturelles des gerbilles sont l’agouti, le gris brun mêlé de poils noirs et le sable. La sélection a permis d'obtenir, à partir de gerbilles naturelles, de nombreuses autres couleurs.

Leur durée de vie est de 2 à 4 ans. Les gerbilles sont des petits rongeurs agréables et faciles à apprivoiser. Très sociables, elles aiment vivre en groupe. Les gerbilles sont fidèles : les couples sont généralement établis pour la vie.

>  Il est préférable de se limiter en cage à un couple de gerbilles, de même sexe pour éviter d’être submergé par les naissances, et adoptées en même temps, si possible de la même portée. Au-delà de deux animaux ou avec des gerbilles d’âges différents, des conflits territoriaux et hiérarchiques risquent de se déclencher…

Les gerbilles sont très calmes et douces, et il est rare qu’elles mordent, sauf si elles sont effrayées. Elles viennent facilement chercher de la nourriture dans votre main. Leur mode de vie est à la fois diurne et nocturne : les périodes d’activité sont entrecoupées de longues siestes. Les gerbilles sont discrètes, très propres et n’ont pas d’odeur.

Alimentation

Les gerbilles sont des rongeurs granivores à tendance omnivore. Une gerbille consomme 5 à 10 g de nourriture par jour, soit environ une cuillère à soupe. Il peut s’agir d’aliments spécifiques pour gerbilles (extrudés, blocs ou mélanges de graines), de végétaux (tiges, feuilles, racines, fruits). Donnez également une petite poignée de foin (de bonne qualité) quotidienne pour l'usure des dents, la fabrication du nid et le divertissement des gerbilles qui le rongent. De temps en temps, si vous le souhaitez, les gerbilles apprécieront des vers de farine ou des grillons (provenant de magasins spécialisés et non pas chassés dans la nature). Attention aux excès alimentaires : avec un aliment riche en matières grasses (>5%), les gerbilles développent une hypercholestérolémie et stockent les matières grasses, notamment au niveau du tractus génital des femelles pouvant conduire à une infertilité. Les conséquences sont une diminution de l'espérance de vie par la prédisposition à développer des tumeurs. N’oubliez pas de l’eau fraîche renouvelée quotidiennement (bol ou biberon). Retirez et jetez tous les jours les aliments non consommés pour éviter le développement de moisissures. Demandez conseil à votre vétérinaire pour connaître les aliments à donner à votre animal et ceux à éviter.

> Les gerbilles, comme la plupart des rongeurs, pratiquent la cæcotrophie (elles mangent certaines de leurs crottes). En effet, tous les nutriments et toutes les vitamines ne sont pas récupérés lors de la première ingestion et digestion des aliments. Les crottes obtenues sont alors humides et molles. Les gerbilles vont manger ces crottes pour finir d'absorber tous les nutriments et toutes les vitamines. Les crottes obtenues après la 2ème digestion seront sèches.

Reproduction

Les gerbilles peuvent s’accoupler dès l’âge de 10-12 semaines. Certains couples se forment avant la maturité sexuelle, vers 7 semaines. La gestation dure 24 à 26 jours. La femelle peut être de nouveau saillie très rapidement après la mise bas. Certains couples de gerbilles peuvent ainsi donner naissance à une portée par mois. Les petits naissent nus et aveugles (généralement au nombre de 4 à 5 petits/portée) et pèsent 2,5 à 3,5 g à la naissance. Ils ouvrent les yeux vers l’âge de 15 jours. La femelle allaite ses petits pendant 3 semaines. Les femelles ne sont plus fécondes dès 18 mois (2 ans pour les mâles).

> Il n’est pas nécessaire de séparer les parents pendant la mise bas et le sevrage.

Logement

La cage, idéalement en métal (n’oubliez pas que les gerbilles sont des rongeurs qui s’attaqueraient à une cage en bois ou même en plastique !), doit mesurer au moins 60 cm (L) x 30 cm (l) x 30 cm (H) pour un animal, 80 cm (L) x 40 cm (l) x 30 cm (H) pour deux animaux, avec un couvercle troué pour l’aération. Installez une mangeoire, une coupelle à eau ou un biberon et un plateau à tiroir. Vous pouvez prévoir une roue pour que les gerbilles fassent de l’exercice, mais attention, la roue doit être en plastique et sans claire-voie : la queue des gerbilles est très fragile et se casse facilement. Vous pouvez également leur proposer des « tunnels » pour qu’elles puissent se cacher : simples tuyaux en PVC (tant pis si leur nettoyage est difficile !) ou rouleaux de papier toilette.

> Si vous ne disposez pas de cage, les gerbilles peuvent vivre dans un aquarium, fermé par un treillis métallique à petites mailles. Attention toutefois à ce qu’elles ne grignotent pas les joints des parois et à maintenir une aération suffisante.

Disposez une litière composée de chanvre, de rafles de maïs, de gravier ou de litière pour chat (non parfumée). Evitez les litières à base de copeaux de bois ou de sciure, qui pourraient contenir des phénols toxiques pour les gerbilles. A l’état sauvage, les gerbilles aiment fouiner dans des feuilles mortes ou du sable, la litière doit donc être assez épaisse. Retirez les déjections tous les jours et désinfectez la cage tous les mois.

Les gerbilles apprécieront de se rouler régulièrement dans le sable pour enlever l'excès de sébum sur leur fourrure : installez donc une partie sable fin (terre à bain) pour chinchillas dans leur cage ou mettez le sable dans un récipient stable, en céramique par exemple.

Les gerbilles font des nids : proposez-leur une boite en bois et du foin ou du papier qu’elles arrangeront à leur goût.

N’oubliez pas de placer dans la cage des rouleaux de carton ou des branchages : les gerbilles doivent pouvoir user leurs dents en permanence.

Placez la cage dans un endroit tranquille, à l’abri du bruit et de l’agitation. Vous pouvez sortir les gerbilles de leur cage de temps en temps, sous étroite surveillance : les gerbilles sont les reines de l’évasion et si vous les quittez des yeux, il y a de fortes chances que vous les ne retrouviez pas…

Santé

Une gerbille bien soignée est résistante et tombe rarement malade. Les affections principales sont les problèmes de peau, les affections respiratoires et les diarrhées. Viennent ensuite les troubles nerveux et les morts subites. Les plaies dues aux bagarres sont également fréquentes, surtout dans les grands effectifs.

> Les signes qui doivent vous alerter sont : une gerbille prostrée, un poil terne ou ébouriffé, un manque d’appétit et une tendance à se cacher. Consultez alors au plus vite un vétérinaire, si possible spécialisé NAC.

Pour différencier les mâles et les femelles…

Les deux sexes ont une « papille » génitale, mais la distance entre l’anus et le sexe est deux fois plus longue chez le mâle que chez la femelle.

Pour manipuler une gerbille…

Evitez tout mouvement brusque qui risquerait de déclencher une crise de convulsions ou pire un arrêt cardiaque : prenez la gerbille d’une main, à la base de la queue et posez-la dans l’autre main, qui la maintient pour éviter qu’elle ne saute.

> Ne jamais tenir une gerbille par l’extrémité de la queue, cela risquerait d’arracher la peau !

Pour acheter une gerbille…

Il est préférable de s’adresser à un éleveur (particulier) plutôt qu’à une animalerie : les animaux seront déjà apprivoisés et plus confiants. Une gerbille coûte entre 5 et 10 € à l’achat ; comptez ensuite 10 € par mois pour l’entretien. L’achat de la cage et des accessoires reviendront à une centaine d’euros.