En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

La parvovirose

Fiches Conseil CRAZYVETO

LA parvovirose        

 

La parvovirose a fait son apparition à la fin des années 70.

Elle est transmise par voie orale ou fécale. Une grande quantité du virus est répandue par les excréments des chiens infectés, pendant une période allant jusqu’à deux semaines après l’infection de l’animal.

Puisque le virus est très résistant, il peut survivre et demeurer contagieux pendant des mois dans l’environnement, et il est très difficile à détruire avec des désinfectants. Il est facilement déplacé par les semelles des passants, ou par d’autres animaux.

Quand un chien non vacciné est exposé au virus, il peut manifester des symptômes de la maladie après seulement cinq jours. Ces symptômes comprennent la perte d’appétit, la léthargie, la fièvre, les vomissements, et une diarrhée abondante et habituellement sanguinolente. Dans les cas graves, la maladie peut être mortelle, généralement à cause de la déshydratation, de la forte ampleur de l’infection ou d’un état de choc.

C’est surtout le cas chez les jeunes chiens non vaccinés (particulièrement entre le sevrage et l’âge de six mois), bien que les chiens de tous âges puissent contracter l’infection, et souvent les chiens âgés qui n’ont plus été vaccinés pendant quelques années. Certaines races, comme le Rottweiler, le Bouvier Bernois et le Doberman, semblent plus vulnérables.

L’infection à parvovirus peut se produire dans l’utérus, pendant la gestation, ou peu après la naissance, et causer une inflammation aiguë du muscle cardiaque des chiots (appelée myocardite).

Si cette affection était courante quand la maladie a fait son apparition, il y a 25 ans, elle est maintenant rare car la plupart des chiennes sont protégées (habituellement par un vaccin) contre le virus et elles transmettent leurs anticorps à leurs petits. Souvent, une diarrhée sanguinolente chez un chien laisse croire à l’entérite à parvovirus. Heureusement, la plupart des chiens se rétablissent quand le traitement est instauré hâtivement.

De fait, un animal qui survit aux trois ou quatre premiers jours de la maladie a de très bonnes chances de se rétablir complètement, à moins de complications. Puisque le virus est si résistant et qu’il peut survivre longtemps dans l’environnement, il est quasi impossible de prévenir l’exposition.

La vaccination demeure la seule façon efficace de prévenir la maladie et de la contrôler.

Le vaccin est très efficace, du moins sur les chiots âgés de plus de 4 mois, mais le chien doit être vacciné chaque année pour rester protégé.

Le vaccin contre la parvovirose est repéré par la lettre P sur son carnet de vaccination. Pensez à vérifier celui de votre chien.