En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte
Appelez-nous au : 09 53 95 19 20 du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Catégories

Fabricants

Le pelage de votre animal

Fiches Conseil CRAZYVETO

LE pelage de votre animal        

 

Les shampooings

La plupart des chiens n’ont jamais vraiment besoin de prendre des bains. Tout ce dont ils ont besoin est un brossage régulier.

La peau humaine est très différente de celle des animaux qui est beaucoup plus mince, ne présente pas de glandes sudoripares, et dont le pH est différent. Par conséquent, la peau des chats et des chiens est beaucoup plus sensible que celle des humains. Il ne faut jamais utiliser des shampooings destinés aux humains, même aux bébés, ni des shampooings à pH équilibré.

La plupart des problèmes sont causés par un rinçage insuffisant. Si vous n’êtes pas sûrs d’avoir suffisamment rincé le poil de votre chien, rincez-le une fois de plus.

La mue

La croissance du poil des chiens et des chats n’est pas permanente, mais plutôt cyclique. Chaque cycle comporte une phase de croissance, une phase de transition et une autre de repos. Les cycles sont influencés par plusieurs facteurs, notamment l’alimentation, les hormones, l’état de santé mais le plus important est la quantité de lumière (photopériode) et les changements de température ambiante.

Les chiens des régions nordiques ont tendance à muer deux fois par année, au printemps et à l’automne, au moment où la température et la longueur des journées changent. A mesure que le mercure monte ou descend, et que les jours allongent ou raccourcissent, le cerveau ordonne aux follicules pileux d’intensifier leur activité. La croissance du poil est généralement la plus intense en été et la moins intense en hiver. Les animaux qui vivent surtout à l’intérieur subissent généralement les changements de température (intérieure et extérieure) et d’éclairage (lumière artificielle allumée ou éteinte) toute l’année durant. Par conséquent, ces animaux perdent leur poil, parfois à profusion, pendant toute l’année.

Il existe des moyens pour minimiser les effets de la mue. L’alimentation a un effet important sur la santé de la peau et du poil. Les suppléments alimentaires, comme les acides gras oméga, peuvent aider à réduire la mue.

Ces compléments alimentaires, qui apportent de grandes quantités de vitamines, oligo-éléments et acides gras essentiels nécessaires à la pousse du poil et à la bonne santé de la peau peuvent être utilisés en cure à l’occasion de la mue saisonnière, avant la présentation de l’animal à une exposition, à la suite d’une infestation parasitaire, à la suite d’une tonte, à la suite d’un stress important (mise en pension de l’animal, grave maladie ou accident).

Pour les animaux dont la peau est particulièrement sensible (maladie de peau chronique, peau malmenée par des baignades répétées ou des shampooings ou toilettages nécessairement fréquents), il existe des aliments préventifs qui améliorent au quotidien la qualité de la peau de votre animal.

Le brossage

Le brossage quotidien est bénéfique pour le poil et il permet de recueillir les poils avant qu’ils ne tombent. Du point de vue de l’entretien ménager, il est préférable de nettoyer une brosse plutôt que toute la maison.

Les chiens

L'entretien régulier

  • Chien à poil ras : ces chiens seront brossés chaque semaine, à l’aide d’une brosse souple.
  • Chien à poil mi-long : on brossera les chiens à poil mi-long ou court toutes les semaines, voire tous les deux jours en période de mue. On utilisera une brosse dure ou un peigne métallique, afin d’enlever le sous-poil mort.
  • Chien à poil dur : ces chiens seront brossés toutes les semaines à l’aide d’une brosse dure, d’un peigne métallique ou d’une étrille munie de pointes droites. S’il y a des noeuds, on pourra utiliser un démêloir à dents métalliques.

Si le chien ne se montre pas coopératif, on pourra soit utiliser une muselière, soit procéder en plusieurs fois, mais en aucun cas il ne faudra renoncer, car alors le chien ne se laisserait plus jamais brosser, fort de son succès, pour éviter d’être manipulé.

Pour déméler les poils du chien

Les peignes devront posséder des dents arrondies et très écartées.

  • Pour les chiens à poil dur, on utilisera des brosses, des peignes et des démêloirs métalliques.
  • Pour les chiens à poil très long, il ne faudra pas négliger de défaire les noeuds à la main, au fur et à mesure du brossage, au besoin, en utilisant des « solutions démêlantes », qu’on applique après le bain et avant le séchage.

Le chien sera placé sur une table et mis en confiance par les gestes et la voix du maître. On commencera par défaire à la main les plus gros noeuds, en évitant de couper le poil aux ciseaux.

On divisera le poil en autant de mèches que possible, puis on utilisera l’étrille pour diviser chaque mèche et ôter le poil mort. Lorsque l’on tombe sur un noud, on pourra soit le travailler à l’aide des dents du peigne, soir le démêler à la main. On recommencera l’opération pour chaque mèche, jusqu’à disparition de tous les noeuds.

On utilisera ensuite un gros peigne pour finir de démêler les poils, puis un peigne plus fin. Ce dernier devra être passé dans le sens du poil, puis à rebrousse-poil.

Quelque soit le poil du chien, seul un brossage régulier peut éviter les bourres de poils, qui nécessitent alors le recours à la tondeuse.

Beaucoup de propriétaires de chiens à poil long font tondre leur chien, croyant l’aider ainsi à mieux supporter la chaleur de l’été. Le poil sert d’isolant et protège l’animal du froid en hiver et de la chaleur en été. Il n’est pas recommandé de tondre un chien qui n’a pas l’habitude de l’être. L’absence d’isolant l’expose davantage à la chaleur. Puisque le seul moyen dont il dispose pour dissiper le chaleur est le halètement, il doit haleter davantage pour éliminer le chaleur supplémentaire que son corps emmagasine.

Les chats

Il est nécessaire de brosser régulièrement les chats à poils longs, faute de quoi ils risquent d’avaler leurs poils morts lors de leur toilette. L’ingestion de grandes quantités de poils par l’animal provoque souvent des vomissements ou de la constipation. Les soins réguliers du pelage permettent d’éviter de tels inconvénients.

Il est très important de procéder régulièrement à ces soins, car les chats ne se laissent pas manipuler facilement lorsque leur poil est emmêlé : si le démêlage manuel (comme pour les chiens) n’est pas accepté, une anesthésie générale sera nécessaire !